Programme du 1 Sept 2017

La Passerelle

20h15   MAXIME PREBET QUARTET (Lyon/jazz Hard Bop, Lauréat 2016)

MAXIME PREBET QUARTET

MAXIME PREBET

Ce Quartet lyonnais, composé de Maxime PREBET au Vibraphone,  Thomas BLAISEL à la guitare, Héliodore PERROT  à la contrebasse et Tom BAIN à la  batterie, s’est formé l’an passé à l’occasion de la première édition du Festival Jazzaccord .

Lauréats du tremplin 2016 du Festival, ce quartet a depuis fait ses classes et c’est tout naturellement que nous retrouverons cette année, ces quatre musiciens  en 1ere partie de soirée, le vendredi 1er septembre pour rendre un hommage à la musique du grand vibraphoniste MILT JACKSON .

Ils réinterprèteront ses plus grands succès de ses débuts, pendant la période Be Bop au Modern Jazz Quartet, en passant par de nombreuses collaborations notamment avec Cannonball Adderley, Ray Charles, John Clayton, Oscar Peterson ou encore le Monty Alexander Tio…

Vous apprécierez leur grande maturité, leur jeu sobre, élégant et subtil qui vous enchantera et nul doute que ces 4 musiciens feront leur chemin dans le monde du Jazz.

A redécouvrir avec un immense et très grand plaisir…..

JPLB 2017


22h00   SARA LAZARUS & VINCENT BOURGEYX Quartet (USA) Jazz vocal

SARA LAZARUS, chant

color photo sara lazarus

Née le 1er avril dans un des plus petits états des États-Unis, le Delaware, Sara est passionnée très tôt par les comédies musicales, grâce auxquelles elle découvre les standards de jazz. Elle prend des cours de piano à 8 ans et puis commence le saxophone pour jouer dans l’orchestre de son collège. A 16 ans, elle rentre dans l’American Youth Jazz Band en tant que saxophoniste ténor et chanteuse, et fait une tournée européenne avec ce groupe qui se termine au Festival de Jazz à Montreux. De retour aux États-Unis, Sara Lazarus suit des études de littérature à Harvard University. Elle rentre dans le Harvard University Jazz Band et rencontre le ténor saxophoniste Illinois Jacquet qui l’invite à chanter avec son orchestre et l’encourage à poursuivre dans cette voie. En même temps, elle gagne le prix du meilleur soliste jazz vocal (niveau université) décerné par Downbeat magazine, principal journal de jazz américain. Ayant terminé ses études, Sara décide de s’installer en France. Elle participe à de nombreux festivals européens comme Marciac, Crest Jazz Vocal, et Montlouis, et le Jvc Paris Jazz Festival. Elle a eu l’occasion de chanter avec des musiciens tels que Alain Jean-Marie, Jacky Terrasson, Manuel Rocheman, Franck Amsallem, Riccardo Del Fra, et Patrice Caratini. Sara retourne aux Etats-Unis en 1994 et gagne le premier prix du concours international Thelonious Monk, après Joshua Redman et Jacky Terrasson. Le jury n’est pas des moindres, puisqu’il s’agit de Jon Hendricks, Shirley Horn, Cleo Laine, Abbey Lincoln, Dianne Reeves et Jimmy Scott. A l’occasion de la remise des prix, elle participe a une jam session aux cotés de Herbie Hancock, Ron Carter, Grady Tate, Kenny Burrell, Jimmy Heath, et Clark Terry. En Novembre 2000, elle chante dans le Jazz Ensemble de Patrice Caratini pour un projet autour de la musique de Cole Porter et participe à son disque, « Anything Goes » (Distribution Harmonia Mundi). Son premier album sous son nom « Give Me the Simple Life » sort en Mars 2005 sur le label Dreyfus Jazz. La presse et le public applaudissent ce disque. S’ensuit une tournée en France et en Europe, ainsi que des prestations marquantes dans les grands festivals de jazz. Après le succès de ce premier opus, Sara Lazarus revient avec un nouvel album studio et une nouvelle formation. C’est entouré de Biréli Lagrène Gipsy Project que Sara pose sa voix sobre et délicate sur les 12 standards de « It s All Right With Me (Dreyfus Jazz). Swing communicatif, ballades somptueuses, ce deuxième album confirme le talent indéniable de cette franco-américaine, qui s’installera définitivement comme l’une des voix incontournables du jazz.

video Sara Lazarus

video 2


Vincent Bourgeyx, piano

Vincent Bourgeyx, jazz musician september 2011

-Né à Bordeaux, Vincent Bourgeyx commence le piano dès l’âge de 7 ans. Après des études de musicologie à l’Université de Bordeaux, il intègre le Berklee College of Music de Boston où il restera 4 années.  Il forme alors son propre trio américain avec lequel il se produit régulièrement aux USA et au Japon.

-Vincent Bourgeyx est le premier étudiant à obtenir le prix fondé par le fameux Billboard Magazine, qui se traduit par le financement de ses études au Berkle College of Music. Diplômé de l’école en 1997, il s’installe ensuite à New- York et devient un membre très actif de la scène new-yorkaise.

-En 1998 Vincent fait partie du quartet du légendaire tromboniste Al Grey, avec qui il tourne jusqu’à la mort de ce dernier, en février 2000.

-Durant plus de 5 ans, Vincent Bourgeyx est aussi membre régulier du quartet de Jane Ira Bloom -saxophoniste sopraniste des plus réputés-, en compagnie de Mark Dresser et Bobby Previte. Ce groupe tourne alors dans les plus grands festivals de jazz.

-Aux Etats-Unis, Vincent Bourgeyx a l’occasion de travailler avec les saxophonistes Ravi Coltrane, Mark Turner, Billy Pierce, Graig Handy, Donald Harrison, Eric Alexander, Richie Cole, Greg Tardy,Grant Stewart, Markus Strickland…. Les batteurs Bobby Durham, Ralph Peterson, Antonio Sanchez, Ari Hoenig, Matt Wilson, Nasheet Waits, Tom Rainey, Ali jackson, Tommy Campbell… Les chanteuses Jane Monheit, Claudia Acuna, Elisabeth Kontomanou, Jay Clayton et bien d’autres musiciens, comme Chuck Mangione, Julian Priester, Joe Locke… Ces rencontres ont débouché sur des concerts et tournées dans de nombreux clubs et festivals : Sweet Basil, Blue Note, Small’s, Jazz Standard de New-York, festivals de Monterey en Californie, Montreux en Suisse, Phoenix au Japon, Free Jazz Festival au Brésil….

-Vincent Bourgeyx a aussi enseigné le piano au Koyo Conservatory de Kobé, au Japon, et participé à des Masters Class concerts, au Berklee College of Music de Boston, avec Jane Ira Bloom et à l’International Association of Jazz Educators, en 1998 et 2001.

-Vincent Bourgeyx a enregistré de nombreux disques en tant que sideman avec divers labels américains, européens et japonais.

-Depuis son retour en France en 2002, il s’est produit -en clubs, festivals et studios- avec des musiciens de tout premier plan comme Sylvain Beuf, Jean-jacques Avenel, Pierre Boussaguet, Méderic Colignon, David Elmalek, Sara Lazarus, Laurence Allison, Linley Marthe, Stèphane Belmondo, Nicolas Folmer, André Ceccarelli, Eric Le Lann,  Steve Grossman, Marc Thomas, Lew Tabackin, La Velle, Ted Curson, Hal Singer, Sangoma Everett, Jaleel Shaw, Charnett Moffett…

-Vincent Bourgeyx obtient un prix de soliste au Concours Jazz de La Defense en 2003.

-Il est aussi compositeur de musiques pour le cinéma, notamment pour les film muet BLACKMAIL, d’Alfred Hitchcock, présenté en ciné-concert.


Viktor Nyberg, contrebasse

Viktor Nyberg

Contrebassiste de jazz

Age 27 ans. Il est né et a commencé ses études à Stockholm.

Il vit actuellement à Paris Il débute la contrebasse à l’âge de 17 ans A étudié au Royal College of Music – Sweden puis ‘University of North Texas – USA et au CNSM (Conservatoire National Supérieur de Musique) – France .Il se produit avec: Alex Tassel, Igor Gehenot ,Gaël Horellou ,Julie Erikssen, Jacky Terrasson, Pierrick Pédron, Johnny O’Neal.

 


ANTOINE PAGANOTTI , batterie

ANTOINE PAGANOTTI

Antoine Paganotti étudie le piano au conservatoire. Il travaille parallèlement la batterie qui deviendra finalement son instrument. Fan de jazz depuis l’âge de 11 ans, il reste fidèle à cette musique, tout en cultivant d’autres jardins éclectiques qui l’amènent à jouer notamment avec : «Patrick Gauthier», «PAGAgroup», mais aussi «Monkey Toon». Il est,depuis 2002,  le chanteur du groupe MAGMA. Et, bien que séduit par ses qualités vocales, Christian Vander l’est tout autant par son jeu de batterie n’hésitant pas à lui confier les baguettes lors des nombreuses prestations scéniques du groupe.