Concerts de pré-saison

Philippe Lejeune Trio

Philippe LeJeune est l’un des rares pianistes européens qui se rattachent à la grande tradition pianistique du jazz américain, conjuguant swing, sens de la mélodie et du blues, avec toujours un jeu brillant assorti de sobriété et d’expressivité.Présentation PowerPoint

Après des études de piano classique aux Conservatoires de musique Rouen et de Reims, le jeune pianiste se tourne vers le blues après avoir assisté en 1968 à un concert du légendaire pianiste Memphis Slim. C’est en réécoutant des centaines de fois les albums des pianistes de blues que Philippe se mit à décoder, puis à maîtriser ce nouveau langage pianistique … Il revit plusieurs fois Memphis Slim qui l’invita en 1980 à enregistrer l’album  “Dialog In Boogie” en duo de piano sur le label Blue Silver. Sa soif de connivence culturelle l’incite à rencontrer d’autres grands pianistes tels Sammy Price, Roosevelt Sykes, Lloyd Glenn, Ray Bryant ou Junior Mance. Le style de LeJeune est une synthèse harmonieuse entre blues et jazz, et il en renouvelle la matière sans en altérer l’esprit. Sa main gauche à la fois puissante et aérienne lui confère l’assise idéale pour interpréter le boogie-woogie, genre dans lequel il excelle, mais auquel il est loin de se limiter : son registre stylistique s’étend du piano boogie-woogie blues au jazz mainstream – Duke Ellington, Milt Jackson, Horace Silver, Neal Hefti – avec une rare cohérence.

Rare privilège pour un musicien européen, Philippe LeJeune tourne régulièrement Outre Atlantique et contribue avec succès à l’image du jazz français aux U.S.A.

Impliqué dans l’enseignement musical, Philippe LeJeune anime des stages de piano jazz en écoles de musique, conservatoires, festivals, mais aussi des masterclasses aux Etats-Unis. Son nom rentre en 2001 dans le prestigieux ‘New Grove Dictionary of Jazz’.

C’est toujours avec une grande cohésion que Philippe LeJeune installe un climat de proximité avec son public, distillant des anecdotes historiques sur tel ou tel morceau ou jazzman. Philippe LeJeune privilégie l’authenticité de sa musique et développe avec talent un répertoire ancré mais varié et dansant, avec un savoir-faire, de l’inspiration, de l’exigence et une touche personnelle séduisante et laisse au spectateur un sentiment de gaieté.

Il sera accompagné par une section rythmique lyonnaise talentueuse, à savoir

Stéphane RIVERO à la contrebasse et Matthieu GARREAU à la batterie.

Infos – Videos – Contact :
www.philippelejeune.com
Réservations 06 20 27 60 24

ou par email: jazzaccordfestival@gmail.com

Matthieu Boré Trio

Présentation PowerPoint

Musicien éclectique, le pianiste et chanteur Matthieu Boré aborde le rock et le trip-hop avant de trouver son style de crooner jazz dans les albums Sometimes On My Own en 2007 et FriZZante !! en 2009.
Né le 29 juin 1971, le Parisien Matthieu Boré apprend les rudiments du piano a l’âge de sept ans, et fait ses études au lycée international de Ferney-Voltaire.
Du rock au jazz: Doté de gouts musicaux éclectiques, il mène successivement les groupes rock Mister Puntila (tirant son nom d’une pièce de Bertolt Brecht) et Shortking avant de se tourner vers le trip-hop avec Arsenal dans les années 1990. A l’aube de la décennie suivante, il change de répertoire et se produit dans les clubs jazz de la capitale tels que le Bilboquet ou le Caveau de la Huchette.
En 2001, Matthieu Boré publie son premier album solo sur le label Night & Day. Fats Domino’s True Spirit est consacré aux classiques du pianiste louisianais. Il est suivi deux ans plus tard de l’album Doo-Wop (Djaz Records), qui revisite les standards du style des groupes vocaux américains des années cinquante. Le jeune pianiste fait alors le tour des festivals, de Juan-les-Pins à Marciac.
L’album suivant, Sometimes On My Own (2007) dévoile une autre facette du musicien, plus jazzy et intimiste, à la facon des chanteurs de l’ère swing. Il reprend quelques grands classiques du jazz comme Just a Gigolo, The Way You Look Tonight  ou Georgia On My Mind, présents sur diverses compilations.
En 2009, FriZZante!! (Bonsai Music) capt
e l’attention avec des reprises et des compositions personnelles. L’album est enregistré en Italie avec le concours de Ferrucio Spinetti (Musica Nuda), Francesco Petreni et le GnuQuartet.
Suivent de nombreux concerts (Festival de Montreal, New Morning, Olympia) et un disque Live au Duc des Lombards.
En 2012 sort Roots, un cocktail aussi surprenant que séduisant: une solide dose de funk néo-orléanais dans lequel Matthieu Boré puise sa nonchalance, une prédilection pour les sonorités acoustiques et une pincée de tubes décalés.
Son dernier album studio, Naked Songs (2015), est produit par Leo Sidran.



French pianist, jazz vocalist and songwriter Matthieu Boré grew up surrounded by music and the arts, going as far back as an opera singing great grand-father. At age 7, Boré took his first piano lessons, and sang in various punk and trip hop outfits during the 1990s, before pursuing his love of vintage jazz music. In early 2000, the young pianist started playing the Parisian jazz club circuit and a year later, released an entire album of Fats Domino covers. In keeping with his fascination for 1950s R&B and R&B music, he issued Doo Wop (2003) and Sometimes on My Own (2007), the latter inspired by his idols Irvin Berlin, Hoagy Carmichael and Gershwin. 2009 saw the release of FriZZante!, an album featuring a mixture of covers and Boré originals, with full orchestra.
Matthieu Boré has performed many con
certs, including ones at the Festivals of Montreal and Jarasum in Korea, the New Morning and the Olympia. In 2011, he released a live album recorded at the Duc des Lombards. Roots (2012) was a surprising cocktail — a strong dose of New Orleans funk, with all its nonchalance, predilection for acoustic sounds and syncopated grooves.
In 2015, Leo Sidran produced his latest album Naked Songs which explores the idea of pearing back songs to their key elements.

http://www.matthieubore.com/

https://youtu.be/7niPee1tR8Y